• Chloé Proulx

Pelleter sans se blesser!

Mis à jour : avr. 27

De nombreuses blessures peuvent survenir lors d’une activité de pelletage (plutôt fréquentes au Québec on doit se l’avouer!) surtout au niveau :

  • Des vertèbres lombaires (bas du dos);

  • Des vertèbres cervicales (le cou);

  • Des épaules;

  • Cardiovasculaire;

  • Respiratoire.


Voici quelques trucs faciles à appliquer pour éviter les blessures lorsque vous pelletez :

  • La bonne technique! - Évitez la rotation du tronc. Combiner la flexion du tronc (se pencher vers l’avant) et la rotation du tronc (quand on tourne) vous met à risque pour de nombreuses blessures comme les hernies! - Bougez les pieds. Si vous devez vous tourner vers la droite par exemple, ne laissez pas les pieds au même endroit. Si une torsion a lieu au niveau de vos genoux ou de votre dos, vous pourriez vous blesser. - Soyez stable. Ayez les pieds larges. Vous aurez plus d’équilibre et pourrez utiliser un transfert de poids plutôt que vos épaules ou qu’une torsion du tronc. Méfiez-vous de la glace qui se cache sous la neige et référez-vous à notre article « Prévenir les chutes en hiver » pour plus de trucs. https://www.facebook.com/CarrefourProfessionnelDelOsteopathie/photos/a.423516298041822/1303098693416907/ - Gardez un dos droit! Chaque vertèbre de la colonne vertébrale doit être alignée au-dessus des autres, pas en flexion, ni en extension. C’est un mouvement plutôt complexe à comprendre. N’hésitez pas à contacter notre kinésiologue pour vous assurer que votre technique est sécuritaire! - Pliez les genoux et utilisez les muscles de vos jambes, plus que les muscles de votre dos!

  • Échauffez-vous. Marchez, effectuez des flexions et extension du dos sans charge.

  • Évitez d’avoir froid. Habillez-vous chaudement. Si vous avez froid, vous risquez d’augmenter l’intensité plus que vous ne le devriez pour vous réchauffer.

  • Gardez la neige basse. Évitez de lancer la neige à plus d’un mètre de haut. C’est difficile pour votre dos et pour vos épaules!

  • Choisissez le bon outil. Quelle sorte de pelle vous permettra de déployer le moins d’effort et d’avoir la meilleure position? Par exemple, une pelle en métal est bien pour casser la glace, mais elle est plus lourde pour amasser la neige. Plus la pelle est légère, mieux c’est. Un « pousse neige » serait-il plus adapté?

  • Respirez. Bloquer sa respiration augmente la pression à l’intérieur de votre corps, ce qui peut engendrer plusieurs problèmes liés à la pression artérielle.

  • Écoutez votre rythme cardiaque. Le cœur est un muscle et trop lui en demander sans qu’il soit prêt à cet effort peut engendre des problèmes cardiaques comme une crise de cœur. Écoutez votre rythme cardiaque, vos sensations physiques et ne dépassez pas vos limites. Ayez une cadence LENTE. Ne soyez pas pressé. Prenez des pauses! Reprenez votre souffle. Vous devriez toujours être capable de faire une phrase complète ou de chanter en pelletant.

  • Buvez de l’eau. Vous oubliez peut-être de vous hydrater parce que vous êtes loin du robinet ou parce qu’il fait froid.

  • Diminuez la quantité de neige dans votre pelle. Ça va aider au niveau des maux de dos, d’épaules et au niveau de l’effort que votre cœur doit fournir.

  • Connaissez votre neige. Si possible, défaites doucement l’amoncellement de neige avant de le pelleter. Cela vous évitera de donner un coup de pelle contre un bloc de glace ou de soulever un morceau plus lourd que prévu.

Être courbaturé est normal et sain! C’est la preuve que vous avez travaillé fort! Par contre, une blessure, une enflure ou un mal qui perdure plusieurs jours n’est pas normal. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter nos professionnels au Carrefour Professionnel de l’Ostéopathie.


450-759-2929

116 vues0 commentaire