• jadkhoury9

Malade de moto!

En ce beau printemps, il est de plus en plus fréquent de voir des motocyclistes sur nos routes. Au Québec, cette passion pour ce sport motorisé est indéniable et attire de plus en plus d’adeptes. Le sentiment de liberté, l’adrénaline que procure la vitesse, le bruit du moteur et bien d’autres aspects de cette conduite la rendent très appréciée.





Pour maintenir l’équilibre, il est nécessaire d’être en mouvement!


D’une certaine façon, faire de la moto s’apparente à la perception que nous partageons de la santé : pour maintenir l’équilibre, il est nécessaire d’être en mouvement!


C’est aussi vrai pour le corps humain et ses tissus. Si ses mouvements et sa motilité sont insuffisants, les déséquilibres puis la maladie s’installent. Une moto ne peut pas tenir sur ses roues si elle n’est pas en mouvement. D’un autre côté, trop de vitesse rend la maniabilité difficile, ce qui fait que le risque de chute augmente. Un corps trop actif finit par épuiser ses ressources et peine à récupérer.


Un cou qui travaille trop fort?


Bon assez de comparaisons! Conduire la moto peut causer quelques désagréments que nous vous partageons à l’instant. Tout d’abord, le port d’un casque « full face » ajoute un poids considérable qui rend le travail du cou plus ardu. À cela s’ajoute l’effet de la friction causée par le vent; sans un déflecteur adéquat, le motocycliste fournit inconsciemment un effort constant pour ternir sa tête droite et en mesure de voir la route. En d’autres mots, tu forces contre le vent qui pousse ta tête vers l’arrière. Tout ça se traduit par des tensions au cou qui finissent par le bloquer et causer des maux de tête.

Vos bras qui tiennent votre vie entre leurs mains!


Parcourir une longue distance demande de maintenir la tête et les bras dans une même position sur une période prolongée. Certains modèles demandent d’avoir les mains plus hautes que les épaules et cela crée des tensions aux trapèzes, aux deltoïdes, aux muscles scalènes et à la coiffe des rotateurs. Donc, si vous avez les épaules raides, des douleurs au coude ou aux poignets en revenant d’une longue balade à moto ne cherchez pas pourquoi!


Les disques ne s’usent pas seulement sur la moto!


Certains modèles de moto ne sont pas munis d’amortisseurs adéquats. De plus, le siège est placé juste au-dessus de la roue. Les irrégularités de la route causent beaucoup de petits impacts qui sont ressentis dans le bas du dos, mais aussi dans le reste de la colonne. Ce phénomène est aggravé si vous conduisez avec les jambes devant vous. Dans ce cas, vous n’avez pas la possibilité d’amortir avec vos jambes. Les motocyclistes qui ont des problèmes de disques ou d’arthrose au niveau de la colonne peuvent voir leurs douleurs augmenter après une « bonne ride ». Ce qu’on ne souhaite à personne.


Ces désagréments demeurent mineurs comparativement à une chute de moto. Si vous avez déjà eu un accident ou chuté, n’hésitez pas à consulter un ostéopathe il saura trouver comment vous soulager ou du moins s’assurer que les séquelles vous incommodent moins.


Soignez-vous et préparez-vous!


Aussi, pour les raisons mentionnées plus haut, si vous entrevoyez faire beaucoup de moto ou que vous revenez d’une longue balade, consultez un professionnel en ostéopathie pour vous soulager des tensions ou pour préparer votre corps à la route!


Bonne balade, soyez prudents et profitez-en bien!

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout