top of page
  • Laurent Louat

đŸ˜·L'ostĂ©opathie pour mieux supporter la chimiothĂ©rapie


Selon l’OMS, 15 millions de dĂ©cĂšs sont dus au cancer dans le monde chaque annĂ©e soit presque 1 dĂ©cĂšs toutes les deux secondes. Le taux de mortalitĂ© attribuĂ© au cancer a malgrĂ© tout diminuĂ©.

Cette diminution peut ĂȘtre attribuĂ©e Ă  l’augmentation des campagnes de prĂ©vention, Ă  l’essor des dĂ©pistages mais aussi Ă  l’amĂ©lioration des diagnostics et des traitements. L’actualitĂ© corrobore d’ailleurs cette rĂ©alitĂ© avec le prix Nobel de mĂ©decine 2018 attribuĂ© Ă  James Allison et Tasuku Honjo pour leurs recherches sur l’immunothĂ©rapie, traitement prometteur contre le cancer.

La chimiothĂ©rapie reste pour le moment l’un des traitements les plus communĂ©ment utilisĂ©s pour lutter contre le cancer. Ce traitement consiste Ă  administrer par voie intraveineuse ou orale des composants chimiques permettant de tuer les cellules cancĂ©reuses. Malheureusement, des cellules saines peuvent ĂȘtre endommagĂ©es ce qui pourra potentiellement entraĂźner des effets secondaires particuliĂšrement handicapants pour le patient. Les symptĂŽmes les plus souvent retrouvĂ©s sont une fatigue, des nausĂ©es et/ou vomissements, diarrhĂ©es, constipation, et des douleurs. Ces effets secondaires sont un vĂ©ritable problĂšme si bien qu’ils sont parfois considĂ©rĂ©s par les patients comme plus invalidants que le cancer en lui-mĂȘme, ce qui peut aboutir Ă  un arrĂȘt du traitement.

En savoir plus...

  • MĂ©thode

  • Consulter un ostĂ©o

  • RĂ©sultats

  • Commentaires et conclusions

68 vues0 commentaire

Comments


bottom of page